Coup de coeur pour un bel insecte, qui se laisse facilement approcher, et tellement joli à regarder ! A mi-chemin entre papillon et libellule, de 45 à 55 mm d'envergure, l'ASCALAPHE SOUFRÉ (libelloide coccajus)  se nourrit de mouches et autres petits insectes, il se plaît dans les côteaux, les herbes sèches La femelle pond à la base des végétaux. Chez le mâle, l'abdomen se termine en cerques formant des crochets pour saisir la femelle en vol.

Je l'avais découvert voilà quelques années maintenant et j'ai toujours plaisir à le revoir dans la garrigue.

 

 DSCN7598

 

DSCN1648

 

DSCN1652

 

DSCN1674

 

DSCN7600

 

116014613_o

 

DSCN1685

 

DSCN1691

 

DSCN7647

 

ascalaphe souffré 2016

 

P2010585

 

P2010635

 

P2020216

 

 

Un nombre impressionnant d'insectes dans les hautes herbes, les talus, les friches.  A suivre, un petit échantillonnage de ce petit peuple...

 

 

 

 

"Pour comprendre la Nature, il faut l'aimer,

et pour l'aimer, il faut être initié à son langage" 

 

Jules CLAETIE